English Français Español

Le contrôle routier international commence aujourd'hui

À compter d'aujourd'hui, le 4 juin 2019, les inspecteurs de véhicules utilitaires effectueront des inspections des gros camions et des autocars pendant 72 heures dans le cadre de l'initiative annuelle de contrôle routier international de la Commercial Vehicle Safety Alliance (CVSA). Les véhicules utilitaires et leurs chauffeurs seront contrôlés aux sites d'inspection, aux stations de pesage, aux emplacements stratégiques et aux emplacements de patrouille itinérante sur les routes publiques au Canada, au Mexique et aux États-Unis.

Chaque année, International Roadcheck met un accent particulier sur une catégorie de violations. L'objectif de cette année est systèmes de direction et de suspension. Bien que la conformité de ces composants de véhicules fasse toujours partie du programme d'inspection des normes nord-américaines, CVSA met cette année l'accent sur les composants de direction et les systèmes de suspension pour rappeler leur importance pour la sécurité routière.

International Roadcheck est une initiative d'application de la loi à haute visibilité destinée à attirer l'attention sur le travail acharné quotidien des inspecteurs de véhicules utilitaires et des nombreux conducteurs de gros camions et d'autocars respectueux de la sécurité. Depuis sa création en 1988, plus de 1.6 million d'inspections routières ont été effectuées pendant le contrôle routier international.

Pendant le contrôle routier international, les inspecteurs certifiés CVSA effectueront principalement l'inspection de niveau I standard nord-américaine, une procédure en 37 étapes qui comprend un examen des exigences de fonctionnement du conducteur et de l'aptitude mécanique du véhicule.

L'aspect véhicule d'une inspection comprend la vérification des éléments essentiels de l'inspection du véhicule tels que: les systèmes de freinage; arrimage de la cargaison; dispositifs de couplage; transmission / arbre de transmission; siège conducteur (manquant); les systèmes d'échappement; cadres; systèmes de carburant; dispositifs d'éclairage (phares, feux arrière, feux stop, clignotants et feux / drapeaux sur les charges en saillie); mécanismes de direction; suspensions; pneus; carrosseries de fourgons et de remorques à toit ouvert; roues, jantes et moyeux; essuie-glaces. Dans le cadre de l'inspection du véhicule, les inspecteurs vérifient également d'autres composants du véhicule, comme les protections contre les chocs arrière. Les éléments supplémentaires sur les autobus, les autocars, les fourgonnettes ou autres véhicules de transport de passagers comprennent les sorties de secours, les câbles électriques et les systèmes dans les compartiments moteur et batterie, et les sièges (sièges temporaires et dans les couloirs).

La partie conducteur de l'inspection comprendra la preuve de l'inspection annuelle et l'examen du permis de conduire (titres de compétence d'exploitation), du certificat de médecin légiste et du certificat d'évaluation des compétences (le cas échéant), du dossier du conducteur du statut de service et du ou des rapports d'inspection du véhicule. (le cas échéant). Les inspecteurs vérifieront également les conducteurs pour l'utilisation de la ceinture de sécurité, les facultés affaiblies par l'alcool et / ou les drogues, la maladie ou la fatigue.

Si aucun élément critique de l'inspection du véhicule n'est détecté lors de l'inspection de niveau I, un autocollant CVSA est appliqué. Cependant, lorsqu'une protection contre les chocs arrière requise est inspectée, une vignette CVSA ne sera pas émise en cas de violation. Si un inspecteur identifie des violations critiques d'éléments d'inspection de véhicule qui répondent aux critères de mise hors service de la norme nord-américaine, ce véhicule sera mis hors service jusqu'à ce que les réparations soient effectuées.

Roadcheck international est parrainé par CVSA, la principale organisation d'application de la sécurité des véhicules utilitaires en Amérique du Nord, avec la participation de la Federal Motor Carrier Safety Administration des États-Unis, du Conseil canadien des administrateurs du transport motorisé et du Secretaría de Comunicaciones y Transportes (SCT) (ministère des Communications et des Transports) du Mexique .