English Français Español

Histoire de CVSA

L'Alliance a vu le jour en 1980 en tant que rassemblement informel d'organismes des États de l'Ouest et de provinces canadiennes responsables de l'exécution des fonctions d'application de la loi sur les véhicules automobiles commerciaux. Ces réunions ont mis en évidence les domaines de besoin commun et les moyens par lesquels des normes, procédures et méthodes uniformes pourraient être utilisées avec la plus grande efficacité.

Dès le début, on a reconnu que divers États et provinces utilisaient, en grande partie, des critères communs pour les fonctions de réglementation et d'inspection des véhicules utilitaires, mais il y avait aussi une redondance des efforts de travail - une redondance qui gaspillait les ressources, l'équipement / le personnel et le temps du gouvernement. , et a causé une perte monétaire pour l'industrie du transport routier.

Un protocole d'entente (PE) a été élaboré pour établir l'uniformité et la réciprocité de l'application de la loi sur les routes et améliorer la sécurité de l'exploitation des véhicules automobiles commerciaux. Le protocole d'entente décrivait les inspections minimales et les critères de mise hors service que les parties à l'accord suivraient. Plus important encore, le protocole d'entente établissait que divers organismes étatiques et provinciaux seraient non seulement uniformes, mais reconnaissaient les inspections des véhicules automobiles commerciaux, de leurs chauffeurs et de la cargaison.

Presque immédiatement, l'accord et les concepts ont été couronnés de succès. Au départ, le protocole d'entente a été adopté par sept États américains et deux provinces canadiennes dans le cadre de ce que l'on appelait la Western States Commercial Vehicle Safety Alliance. Pratiquement tous les organismes qui se sont conformés au protocole d'entente ont vu une réduction des accidents causés par les véhicules utilitaires. Un système d'inspection abrégé des «éléments critiques», axé sur les causes les plus courantes des accidents, a été mis en place.

Il est également important de noter que l'industrie du transport routier et de nombreux autres groupes sont devenus très intéressés et soutiennent les méthodes et les réalisations de l'Alliance. Cet intérêt a entraîné une interaction et une participation importantes des membres de l'Alliance avec l'industrie, les organismes de sécurité publique et le gouvernement fédéral.

En 1982, l'intérêt pour l'Alliance était élevé au Canada et aux États-Unis, et de nombreuses personnes, associations et entreprises non gouvernementales voulaient jouer un rôle de soutien actif. Pour répondre à cet intérêt croissant, en octobre 1982, des règlements ont été ratifiés pour créer la portée internationale de l'ACSV et ont ajouté des dispositions pour les membres associés. La nouvelle structure organisationnelle a établi le cadre de l'uniformité et de la réciprocité des véhicules commerciaux dans les pratiques d'application de la loi partout en Amérique du Nord aujourd'hui.

Le Surface Transportation Assistance Act des États-Unis de 1982 a établi le financement des programmes d'application de la loi des transporteurs routiers. La loi a fourni un financement important pour les programmes de l'État, mais il était nécessaire d'unifier les critères d'inspection et de mise hors service de la CVSA avec ceux du programme d'assistance à la sécurité des transporteurs routiers (MCSAP). En août 1984, les critères des deux procédures ont été fusionnés en une seule norme nord-américaine, qui a été adoptée à la fois par le MCSAP et la CVSA.

En 1985, la composition et l'activité de l'ACSV se sont développées au point qu'il est devenu nécessaire de créer un poste de directeur général et d'établir un bureau centralisé. Aujourd'hui, le siège social de CVSA est situé dans la région métropolitaine de Washington, DC, avec un personnel engagé de 13. Aussi, cette année-là, CVSA a mis en place une organisation régionale. CVSA compte actuellement cinq régions.

En 1991, l'Alliance, qui était composée du Canada et des États-Unis, s'est élargie pour inclure le Mexique, faisant de l'ACSV l'alliance nord-américaine qu'elle est aujourd'hui.